mardi 15 janvier 2008

L'HISTOIRE COMPLETE DE L'AUBERGE DE PEYREBEILLE

Dans mon message ici : un résumé de l'histoire de l'auberge de Peyrebeille illustré par mes cartes postales anciennes, plus connue sous le nom d'auberge rouge !

Delphine Rosez , bibliothécaire à la Documentation Lyon et Rhône-Alpes (Bibliothèque municipale de la Part-Dieu) a réalisé un travail plus approfondi.

Son article est très complet et relate les crimes mystérieux, le balbutiement de la justice en ce début du XIXe siècle, une liste de lectures originales et elle fournit notamment les photos des masques funéraires.

" L’Auberge rouge ", une célèbre affaire criminelle ardéchoise 

http://www.pointsdactu.org/article.php3?id_article=1018

01

02

Posté par Lovida à 09:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :


vendredi 30 novembre 2007

L'AUTHENTIQUE AUBERGE ROUGE

QUE  DE  LEGENDES  AUTOUR  DE  L’AUBERGE  ROUGE 

C’est à LANARCE sur le plateau ardéchois, au bord de la nationale 102 qui assure la liaison entre la vallée du Rhône et le Massif Central, que se trouve l’Auberge de PEYREBEILLE.

PEY_1

CARTE POSTALE RECUE EN 1910

Un riche cultivateur est retrouvé mort en octobre 1831, son corps gît au bas d’une falaise. Non loin de la, vit la famille MARTIN Pierre et Marie, naguère à la tête d’une auberge florissante et depuis peu à la retraite.

Rapidement, la rumeur désigne les coupables : les anciens hôteliers et leur domestique Jean ROCHETTE.

Dans cette auberge, 53 voyageurs y auraient péri en 26 années.

Au moment du coucher, le client était assommé par le serviteur lorsqu’il montait l’escalier étroit qui le conduisait à la chambre ou à la grange. Ensuite, le cadavre était dépecé, cuit dans la chaudière à cochons, ou brûlé dans le four à pain pour faire disparaître le corps.

CPA_FOUR_PEYRE_1914

CARTE POSTALE RECUE EN 1914

Les juges de PRIVAS avaient décidé de la condamnation à mort des aubergistes et de leur employé. Ils furent décapités au matin du 2 octobre 1833 devant l'auberge. Une foule satisfaite et nombreuse (30 000 personnes !)  y assista. Tout le reste de la journée, on dansa des bourrées au son de l’accordéon, les distractions étaient rares….

Il faut dire que la rumeur fut défavorable au Martin à une époque où le bouche à oreilles remplaçait la radio. Ils furent condamnés sur la foi d’un unique témoignage et d’une enquête bâclée.

Ont-ils commis tous ces crimes ? A cette époque, des brigands hantaient ces contrées.

PEYREBEILLE  garde  toujours  son  mystère………

Il y a quelques années, lors des journées du Patrimoine, j'ai visité les Archives Départementales de l’Ardèche à PRIVAS  et j'ai vu les moulages en plâtre effectués sur les têtes décapitées des Martin et Rochette; je trouve de très mauvais gout d'avoir fait cela en 1833 pour conserver la mémoire de ces visages.

Qui a décidé de faire cela ? Ailleurs en France est ce que d'autres empreintes de visages sont conservées ?

Je n'aurai jamais imaginé que les Archives possèdent de telles curiosités !!!

PEY_2

CARTE POSTALE RECUE EN 1958

Cette histoire a inspiré de nombreux écrivains :

"L'auberge rouge" de Honoré de Balzac, "L'auberge sanglante de Peyrebelle" roman de Jules Beaujoint et bien d'autres.....

Un livre sérieux relate ce fait, celui de Félix Viallet et Charles Almeras "Peyrebeille".

et bien sur le cinéma s'en est emparé :

"L'auberge rouge" en 1951 de Claude Autant-Lara avec Fernandel

et maintenant celui de Gérard Krawczyk avec J. Balasko, C. Clavier, G. Jugnot...

AUBERGE_3

L'auberge se visite.

Et à coté, se trouve l'actuelle auberge restaurant avec un récent petit hôtel tranquille (aucune rumeur de disparition !).

Posté par Lovida à 10:30 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags :